Avant internet — on a l'impression de parler du Moyen Âge — bref, dans cette autre vie, il  n'existait pas trente-six solutions pour obtenir des adresses d'entreprises: on consultait "les pages jaunes" de l'annuaire téléphonique. Pour la petite histoire, le premier annuaire téléphonique commercial a été créé en 1886 par Reuben H. Donnelley aux États-Unis sous le terme de "Yellow pages" ou "pages jaunes" en français. Selon la légende, l'ouvrier chargé de l'impression de l'annuaire se serait trouvé à court de papier blanc et l'aurait remplacé par du jaune (source).

Plus d'un siècle plus tard, l'annuaire papier est toujours imprimé. Mais les alternatives se sont multipliées sur le web.

Local.ch

En Suisse, l'annuaire des pages jaunes est publié par Swisscom, principal opérateur téléphonique du pays. Le site local.ch permet de le consulter en ligne. Tapez les premières lettres de ce que vous recherchez et le site vous proposera de compléter le mot clé à partir d'une série de propositions dans un menu déroulant. Il est possible de situer l'adresse ou de calculer un itinéraire à l'aide d'un plan, d'une photo satellite ou d'un mixte des deux. Si vous désirez conserver une adresse dans votre carnet d'adresses, cliquez sur le lien "Vcard", elle s'y ajoutera automatiquement. Mais attention, l'astérisque en regard d'un numéro indique que le propriétaire ne désire pas recevoir de publicité.

adresses

Google map

Une recherche par mot clé dans Google map permet d'obtenir des résultats rapides et groupés par localisation géographique. Ces informations sont personnalisées par l'intermédiaire du services Google My Business qui est un élément essentiel du référencement local des sites d'entreprises sur Google.

Le registre du commerce

Pour obtenir des informations juridiques sur une entreprise, le meilleur moyen est de consulter le site de la Feuille officielle suisse du commerce ou le moteur de recherche Zefix. Ces sites de la Confédération sont reliés aux bases de données cantonales. Les adresses des raisons sociales sont accompagnées d'informations publiées dans la Feuille officielle suisse du commerce (FOSC). Il est ainsi possible de rechercher les nouvelles inscriptions ou les radiations publiées dans l'organe officiel pour un canton particulier.

Les sites spécialisés dans la vente d'adresses

Si vous désirez obtenir des adresses pour un mailing (ou publipostage en français), vous pouvez vous adresser à Swiss firms, la vitrine des chambres de commerce suisse. Il est possible de commander des fichiers d’adresses selon les critères désirés au format papier ou numérique. Cette prestation est bien entendu payante. Une autre source payante est la base de données internationale Kompass qui propose des adresses d'entreprises suisses. Malgré un nom particulièrement redoutable pour un francophone, le site Wer liefert Was propose une version française simple d'utilisation de son moteur de recherche par produits ou entreprise.

La liste des grandes entreprises suisses

La Suisse est un petit pays, mais certaines de ses plus grandes entreprises font régulièrement la une de la presse mondiale, parfois de manière controversée d'ailleurs. Qui n'a pas déjà entendu parlé de Nestlé, Novartis, Serono, la compagnie aérienne Swiss (ex. Swissair), UBS ou Rolex ? L'encyclopédie en ligne collaborative Wikipedia propose une liste des plus grandes entreprises suisses, un article pour chaque entreprise, ainsi qu'un classement. Quant au site Travailler en Suisse, il publie une liste des grandes entreprises installées en Suisse.

Et dans la communication ?

Un peu d'auto-promotion ne fait pas de mal: l'annuaire des professionnels de la communication en Suisse romande réunit les bonnes adresses dans la partie francophone du pays.