Le site romand de petites annonces Anibis.ch, développé par un informaticien romand, est un grand succès. Alexa.com qui mesure l'audience des sites sur la base des utilisateurs de sa barre d'outils le classe parmi les sites suisses les plus visités aux côtés des Google, Microsoft, Facebook et consorts. Rien d'étonnant à cela, car le site est facile d'utilisation, rapide, efficace et propose de publier gratuitement des petites annonces dans plus de 1'000 catégories pendant 15 jours.

En dépensant moins de 25.-, l'annonceur peut augmenter la durée de parution et la visibilité de son annonce (titre en gras, priorité dans l'affichage, fond fluo, etc.).

Nous avons eu le plaisir d'interviewer son fondateur, Laurent Boatto, également informaticien à l'EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne).

Bonjour Laurent. Comment l'aventure d'Anibis a-t-elle débuté ?

La première version du site est sortie en mars 2001. De nombreuses fonctionnalités ont été rajoutées par la suite, notamment les galeries photos, les cartes géographiques, les flux RSS, etc.

Vous revendiquez plus de 5000 petites annonces par jour sur votre page d'accueil. Comment assurez-vous le support technique de vos utilisateurs ?

Nous essayons avant tout d'offrir un site très simple d'utilisation, ce qui limite les demandes de support. Nous avons ensuite beaucoup travaillé sur l'aide en ligne pour que les utilisateurs trouvent rapidement l'information qu'ils recherchent. Pour le reste, nous répondons aux questions par email.

Quelles sont les catégories de petites annonces qui marchent le mieux sur Anibis ?

 Les rubriques qui marchent le mieux sont, dans l'ordre :

  1. Immobilier
  2. Érotique
  3. Automobile
  4. Emploi
  5. Animaux

Quelle infrastructure utilisez-vous pour héberger un site internet dont le trafic s'élève à 29 millions de pages vues par mois ?

Les photos des annonces ainsi que les fichiers statiques du site (les icônes, la feuille de style CSS, etc.) sont hébergés sur le service S3 d'Amazon. Cela permet déjà une répartition de charge importante puisque plusieurs millions de requêtes par mois sont concernées.

Le reste du site est hébergé sur un seul serveur avec un système de cache permettant d'avoir une charge très faible, généralement moins de 10% des capacités de la machine.

Quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur désirant développer son entreprise en Suisse autour d'un site de commerce électronique ?

Mettre l'expérience utilisateur au premier plan. Pour anibis.ch par exemple nous avons essayé de réaliser un site que l'on ait personnellement envie d'utiliser, c'est-à-dire rapide, facile d'utilisation et sans publicité intrusive.

Quels sont vos outils de recherche favoris ?

Sans grande originalité, Google.com. Il y a cependant des initiatives intéressantes, comme Wikiseek.com qui se concentre sur les pages de Wikipedia ou Mahalo.com où les résultats de recherche sont écrits par des humains.